Le clan Index du Forum
Le clan
Forum entre amis
 
Le clan Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Adieu , Haladrissa ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le clan Index du Forum -> Le clan -> Eariviel Sculptebois
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eariviel Sculptebois
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 20
Localisation: Besancon

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 23:52 (2013)    Sujet du message: Adieu , Haladrissa Répondre en citant


Une chaleur insoutenable , un soleil de plomb. Eariviel maudissait ce temps là , il était inapproprié à ce jour-ci. Pour une fois elle aurait supportée la pluie , elle au moins aurai été de circonstance. Mais non à la place , Darnassus baignait dans la lumière douce et réconfortante de cette fin d’été.

« Temps de merde » avait craché au visage de plusieurs elfes la nouvelle orpheline.  Elle ne voulait pas montrer quelque signes de faiblesses que ce soit , jamais de la vie. Pas devant d’autres personnes.  Aujourd’hui elle ne portait pas son armure d’éclaireuse. L’elfe avait revêtit une tunique noire , un pantalon en cuir tout aussi sombre et s’était profondément emmitouflée dans une épaisse cape de fourrure brune. Elle s’était préparée à la venue de la pluie , oui , elle était persuadée qu’elle arriverait. Elle leva les yeux au ciel , vers l’immense étoile qui illuminait Azeroth.

« Saloperie..tu va pas dégager hein ?... »lançât-elle en sa direction.

 

Midi :  La moitié de la journée déjà , et toujours la même chaleur pesante. Eariviel pénétra dans le palais de Darnassus d’un pas vif et assuré. L’ascension des marches fut tout de même lente , ralentit par nombres de kaldoreis venus présenter leurs condoléances.  L’elfe leur répondait par son habituel sourire , un hochement de tête ou un faible « Merci » et s’empressait de continuer. Il lui fallut plus d’un quart d’heure pour parvenir aux quartiers de Shandris. Pennelune l’avait convoquée suite au décès d’Haladrissa. Toute l’agitation de la bataille avait empêché Shandris d’appeler Eariviel plus tôt pour lui parler.

Devant la porte Eariviel se sentit mal à l’aise. La général était un modèle pour elle , et une grande amie de sa défunte mère. Elle prit une très grande bouffée d’air , poussa timidement la porte et pénétra dans les quartiers privés. Quand elle entra , elle fut surprise de trouver Shandris non pas à son bureau mais simplement assise sur son lit. Elle aussi avait été adoptée comme elle.  Malgré tout les combats auxquels  Shandris avait pris part , elle demeurait d’une beauté presque irréelle pour Eariviel.  De grands yeux bleus , alertes , une longue chevelure de la même couleur , détachée cette fois-ci , lui retombant jusqu’à la moitié du dos. La beauté du général était mise en valeur par un filet de lumière s’échappant d’une fenêtre. Cette même lumière qu’Eariviel maudissait depuis la veille.

Pennelune pris Eariviel près d’elle. De longs moments elle lui parla , lui racontant tout le respect qu’elle avait pour sa mère , son amitié , elle suggéra à l’orpheline d’aller de l’avant , qu’elle pouvait compter sur elle. Elle pleura même quelque instant , ce qui ne fit pratiquement aucuns effets à Eariviel.  Trois heures à parler , s’excuser , blaguer , qui se conclurent sur une bonne « note ». Shandris accorda avec tout le mérite qu’avait Eariviel , le grade de Sergent-Major. L’elfe fut congédier une heure après encore , ravie de sa promotion. Du moins , aussi heureuse qu’elle pouvait l’être en ce terrible moment. Sur le chemin du retour jusqu’à chez elle , elle croisa la route des sœurs d’Elune qui montait dans les appartements de Tyrande  afin de préparer la souveraine aux funérailles et Broll Mantelours , avec qui elle ne parla qu’une minutes ou deux.  Après tout , elle avait d’autres choses en tête et s’en serait voulu de passer plus de temps avec cet illustre personnage sans pouvoir savourer cet instant. Il faisait toujours beau , au grand dame de l’elfe.

 

 

 

Dix-sept heure :   Eariviel tournait en rond chez elle. Elle ne voulait voir personne mais avait horreur de la solitude. De temps à autres , un kaldorei passait la voir , lui proposer de l’aide. Tous avait été renvoyez gentiment chez eux avec un autre sourire de l’elfe. 

« Ca ne va plus en finir..Par Elune j’ai hâte que tout ca soit terminé. » Eariviel tourna le regard vers une bassine d’eau posée au fond de la pièce et après hésitation décida que rependre un bain lui ferait le plus grand bien.  

Ses vêtements retirés elle pris la température de l’eau du bout des pieds puis y plongea tout entière , appréciant le moment autant qu’elle le pouvait. Une douce odeur de fleur lui monta dans les narines. Mêlée à la chaleur de l’eau brûlante du bain , il ne fallut que peu de temps pour qu’Eariviel s’endorme.  Des images se bousculèrent dans sa tête , comme si quelqu’un ou quelque chose cherchait à communiquer avec elle. Un soleil de plomb , des arbres ancestraux qu’elle avait l’habitude de voir en Orneval , ses ancêtres et…Haladrissa. L’orpheline se réveilla en sursaut et manquât de tomber de sa baignoire. Elle reprit avec peine son souffle , son esprit aussi. Après quelques instants elle se leva vers le paravent de sa chambre , saisit son peignoir et s’installa au balcon. Les mêmes images que dans son rêve revenaient , mais Eariviel les chassât tout aussi rapidement. Levant les yeux , elle pesta face au soleil qui ne bougeait pas. Il l’agaçait au plus haut point et était toujours présent , à moins d’une heure des funérailles. Eariviel regarda ensuite quelques nuages gris et noirs au loin , et pria pour que ceux-ci viennent cacher l’astre de lumière.

 

 

Heure de l’enterrement :  Au pied du grand arbre hurlant que les worgens gilnéens avaient investit , tout Darnassus était réunis , soutenus par les autres nations et personnalités présentent au conseil qui avait précédé la bataille : Hurlevent et les deux Wrynn , Les draeneis et leur prophète , Jaina et des mages de Theramore , un barbre-de-bronze , un sombrefer et un marteau-hardis pour les nains , Mékanivelle , Grisetête et ses compatriotes ainsi que l’ensemble du peuple Kaldorei.

Ce fût Malfurion et ses druides qui ouvrirent la cérémonie. Chaque soldats reçut les sacrements qu’il méritait , quelque soit leurs origines.  S’en suivit un discours de chacune des nations de l’Alliance.

Arriva le « moment tant attendu » par Eariviel. Elle avait pris place aux côtés de Shandris , elle même proche de Tyrande. La souveraine des elfes prononça le discours qu’elle avait préparée en l’honneur d’Haladrissa. Elle fit les éloges de cette femme qui s’était donnée corps et âme pour sa nation. Mais aussi pour sa fille adoptive. Une personne qui avait su gérer entre son rôle de commandant et de mère. Un cœur immense , une elfe qui ne voulait que le bien de sa fille et au même titre de ses Sentinelles. Jusqu’au bout elle aura fait preuve de bravoure. Surement sans elle , Darnassus serait peut-être piétiner en ce jour par la Horde et le terrible Hurlenfer. Haladrissa avait tué un des maîtres de guerre orcs et avait utilisé son cor pour sonner la retraite de la Horde , acte qui avait permis de retarder l’ennemi avant l’arrivée imminente du reste de l’Alliance et des terribles worgens , mais qui avait coûté la vie à Sculptebois.

Le corps de l’elfe fut apporté et posé dans le cercueil. Un druide et une sœur d’Elune exécutait leurs rituels respectifs tandis que tour à tour , les kaldoreis passait devant son corps et témoignait le respect qu’ils avaient à son égard.  Malfurion , Tyrande , Shandris et puis…Eariviel. L’orpehline se retrouva devant le corps gelé de sa mère. La teinte violette de sa peau avait virée au bleu pâle. Eariviel fut parcourue d’un frisson. Elle se répétait sans cesse dans sa tête « Reste forte , ne montre pas est faiblesses » Le cadavre était baignée dans une légère lumière –celle du soleil-. Eariviel fixait le corps sans un mot , admirait la beauté de sa mère , de celle qu’elle aimait tant et dont un orc avait ôté la vie. La beauté de celle qu’elle ne verrait plus sourire , n’entendrait plus la douceur de sa voix. Ne sentirait plus sa douce étreinte , ses baisers sur la joue témoignant de son profond amour maternel. Celle dont elle ne pourrait plus toucher la fabuleuse chevelure pourpre , celle dont elle n’humerait plus le divin parfum. Peu à peu , le soleil fût masqué par les nuages gris qu’Eariviel admirait il y’a une heure de cela. L’elfe se pinca les lèvres. De plus en plus fort. « Reste forte par Elune , elle ne voudrait pas te voir dans cet état là…Ne lui fait pas ca. » Une main se posa sur l’épaule d’Eariviel. Elle comprit immédiatement :  Tyrande. Quelques gouttes tombèrent sur les pelouses sèches de Darnassus. Lentement la pluie avait volée sa place au soleil. De fines perles d’eau roulèrent sur la dépouille d’Haladrissa. Dans chacune d’elle , Eariviel pensait apercevoir le visage de sa mère tant aimée. L’orpheline serra un peu plus les dents en levant les yeux. « Enfin te voilà » lançât-elle d’une voix cassée à la pluie.

 

Et Eariviel fondit en larme , laissant toute sa peine sortir.

 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Jan - 23:52 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le clan Index du Forum -> Le clan -> Eariviel Sculptebois Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Le clan d'amis